FRED MORTAGNE

Architecture du froid

 

Publié le 26. février 2021 avec Leica SL

Fred Mortagne, plus connu sous le pseudonyme de French Fred, est photographe et réalisateur, originaire de Lyon. Après avoir découvert le skate à l'âge de 8 ans, il rencontre durant son adolescence l'univers de la vidéo qu’il pratique avec succès et devient son activité professionnelle.

La photographie est venue plus tard dans son parcours.  Totalement autodidacte, Fred Mortagne a tout de suite marqué son territoire photographique : il choisit d’emblée le Noir et Blanc, l’urbain et le skate ; Il compose avec l’architecture et la lumière comme Lucien Hervé immortalisait les constructions de Le Corbusier. Une photo composée, dont la lumière définira les pleins et les vides dans ses images très construites. En 2013, Fred Mortagne a commencé à collaborer avec le groupe Leica Camera pour devenir ambassadeur du tout premier LEICA SL, puis s'est équipé d'un Leica Monochrom qui convient à merveille avec sa pratique du N&B.

 

Fidèle utilisateur des deux systèmes, nous poursuivons des collaborations régulières avec Fred Mortagne qui ne cesse de nous surprendre. Il revient avec une série sur la neige qu'il a réalisé cet hiver entre l'Aveyron et l'Aubrac à la recherche de motifs graphiques dans ces reliefs ouateux.

 

 

AUBRAC - L’ARCHITECTURE DU FROID

Vent, neige, eau, gel… diverses combinaisons de ces éléments naturels, dans des conditions bien précises, opèrent de fantastiques et poétiques métamorphoses. Formes, structures et constructions éphémères ont commencé à prendre vie, en Aubrac, à la fin de ce dernier mois de décembre. Ce haut plateau du centre de la France, sauvage et austère, s’étendant sur les confins de l’Aveyron, du Cantal et de la Lozère, a soudainement été recouvert de couches et de couches d’or blanc. Dans la grandiosité de ses paysages, l’homme se sent petit. L’Aubrac force le respect et suscite l’humilité. Il sécrète naturellement dynamisme et imagination. Les danses de l'Écir, le vent qui le transperce, couplé à des températures glaciales, ont façonné un spectacle des plus majestueux. La nature, l'artiste originelle, poète et architecte - première source d'inspiration pour l’homme - à générer des merveilles comme elle seule en a le secret, parfois mêlées aux créations humaines.

 

Peu importe le froid que je devais endurer. Je me sentais bien, je me sentais vivant et j'étais autant captivé que quatre décennies plus tôt, lorsque je découvrais la neige pour la première fois de ma vie. Mon Leica SL, comme toujours, endurait les rudes éléments avec brio, sans jamais montrer signe de faiblesse, même quand le givre venait le rafraîchir. Ne voulant pas en manquer une miette, les nuits furent courtes. Durant une semaine, j'ai exploré ce territoire monochrome autant que possible. Car il pouvait disparaître aussi rapidement qu’il avait surgi. Et ce fût le cas.

La lune n’avait pas le temps de compléter son cycle, que la plupart de ces merveilles hivernales étaient réduites à néant. Un Aubrac blanc durant tout l’hiver est devenu mythe. Cette courte parenthèse hivernale est survenue à la toute fin de l’année, la plus chaude jamais enregistrée sur terre, et au début, très probablement, d'une année qui battra un triste nouveau record. Avec un mois d'avance, le printemps pointe le bout de son nez. Cette série photographique n’est pas achevée, ou peut-être l’est-elle. Ou bien ne le sera que dans quelques années. L’Aubrac termine de ranger sa belle parure blanche au placard. Peut être l’enfilera-t-il à nouveau, sans prévenir. La nature nous montre qu’elle est et restera indomptable.

Fred Mortagne

 

Découvrir son compte Instagram

Leica SL

D'autres articles de blog

TONY NOEL

Retour d'expérience sur le LEICA SL2-S

 

 

Publié le 18. février 2021 avec Leica S

BERNARD TARTINVILLE


Le Mont-Blanc en 3D,

une création avec le LEICA S007

 

 

Publié le 17. février 2021 avec Leica S

FREDERIC STUCIN

Lauréat Coup de coeur exposition Leica "The World Within",

une initiative de Hangar Centre d'Art à Bruxelles

 

Publié le 27. janvier 2021 avec Leica S

FLORENCE LEVILLAIN

Lauréate Concours #LeicaSolidaire

"C'est l'histoire d'une adolescente qui décrit le monde qui s'offre à elle. Le monde présent confiné, absurde, contradictoire mais auquel elle tient malgré tout et le monde à venir, inquiétant, entaché de problèmes écologiques, sociaux, sanitaires mais qu'elle souhaite irréductiblement humoristique et créatif..." Florence Levillain

 

Publié le 19. janvier 2021 avec Leica Q